Évasion

City guide : À la découverte de la belle Mayenne

City-guide dans la Mayenne

Cette fois-ci, nous avons pris la direction du Pays de la Loire, afin de visiter l’étonnant département de la Mayenne. Et je peux vous dire que ce fut deux jours et demi de pur bonheur ! Nous avons fait d’incroyables découvertes, avons dormi dans un endroit super sympa, explorer des lieux fantastiques… Du coup, inutile de vous dire que le tri des photos a été très long.  😂  Allez, c’est parti pour une petite évasion en pleine nature !  🌿

 

Mais, où se trouve la Mayenne ?

Vous avez été nombreux à me demander si nous étions bien en France lorsque j’ai partagé mes photos sur ma Storie Instagram. En effet, il y a certaines photos qui pouvait porter à confusion… Surtout, quand nous avons visité l’étrange et fascinant univers de Robert Tatin. Mais, je vous en reparlerais un peu plus bas. 

Donc, la Mayenne, se situe très exactement au nord-ouest de la France, elle est sans accès à la mer, mais Landivy, situé au nord-ouest du département, n’est qu’à une trentaine de kilomètres de la baie du mont Saint-Michel. Le département forme un rectangle régulier, orienté sur un axe nord-sud, c’est-à-dire selon le cours de la rivière Mayenne. À l’ouest, il est limitrophe de la région Bretagne avec l’Ille-et-Vilaine, et au nord de la Basse-Normandie, avec la Manche et l’Orne. À l’est, il est bordé par la Sarthe, et au sud, par le Maine-et-Loire, deux départements qui font également partie des Pays de la Loire. La Mayenne est au carrefour des routes reliant Paris à la Bretagne et Caen à Angers et Nantes. Nous avons mis 3h en partant de Paris pour arrivée à destination.

Département de la Mayenne

 

Où dormir en Mayenne ?

Notre nid douillet 

Nous avons séjourné dans une très jolie cabane en bois, situé au village de Saint-Georges-sur-Erve. Un lieu aussi calme que verdoyant, agrémenté d’une sympathique terrasse, qui ajoute du charme à cet havre de paix. Nous avons eu l’impression d’être dans un hébergement insolite, avec tout le confort d’une petite maison. La chambre à l’étage est constituée d’un grand lit avec des tables de chevet, ainsi qu’un bureau. Dans le salon, il y a un BZ pouvant recevoir deux personnes, une TV, une table avec des chaises. Dans la petite salle de bain, il y a une belle douche italienne, WC et lavabo. La cuisine est tout équipée et neuve. Bref, l’endroit parfait pour se ressourcer !

Le petit plus : L’accueil était des plus chaleureux et les fruits du jardin, gentiment offert par nos hôtes, vraiment délicieux

Petit nid douillet en Mayenne

Petit nid douillet en Mayenne

Petit nid douillet en Mayenne

Petit nid douillet en Mayenne

 

Promenade insolite en plein coeur de la Mayenne

Direction le musée Robert Tatin

À vrai dire, c’est spécialement pour ce musée-là que nous avons décidé de venir ici. Grande fan d’art et d’architecture, je suis carrément tombée sous le charme de l’univers de Robert Tatin

Pour la petite histoire, Robert Tatin est né en 1902, à Laval et décède en 1983. Enfant, il fut marqué par le milieu du cirque à travers l’activité professionnelle de son père. Peu après 1945, il décide de se lancer pleinement dans une vie artistique. Il part s’installer à Paris où il créé un atelier de céramique. Il commencera à se faire connaître en tant qu’artiste et fit la connaissance d’ André Breton. Il rencontrera également Jacques Prévert, Giacometti ou encore Jean Cocteau

C‘est en 1962 que l’artiste achète, avec son épouse Lise, une petite maison ancienne. Il imagine sa « Maison des Champs », une oeuvre monumentale ancrée dans la nature, qui se ferait le carrefour de toutes les civilisations à travers la création d’un langage universel, un « pont entre l’Orient et l’Occident ». Rapidement, les premières sculptures de ciment armé peint apparaissent dans ce qu’il appelle « Le Jardin des Méditations » qui constitue le cœur du musée. En 1967, le chemin communal qui mène à son espace de vie et de création se voit doté du premier des 20 « Géants » qui le bordent aujourd’hui. C’est le début de vingt et un ans de création sculpturale, architecturale et picturale en compagnie de Lise.  

 

Le Dragon

Le dragon de Robert Tatin

Le dragon est l’entrée symbolique du coeur du musée, placé telle une sentinelle, c’est le gardien de la connaissance. Il est en équilibre sur une sphère et un cube. Puis, sa tête est coiffée d’une famille symbolisant l’humanité qu’il protège. Par contre, c’est à vous de deviner pourquoi… 

 

L’ Allée des Géants

L’ Allée des Géants

L’ allée des Géants est un chemin d’environ 80 mètres bordé de 19 statues. Elle retrace la découverte du monde ainsi que le magnifique parcours artistique de Tatin.  

L’ Allée des Géants

Pour la première partie de l’allée, nous passons devant les statues qui représentent donc Jeanne d’Arc à droite, puis  Vercingétorix à gauche. Ce qui nous fait enter de plein fouet dans l’univers d’un enfant de 10 ans. Qui vraisemblablement fait connaissance avec l’histoire de la France. Suivent alors une statue « Être » puis une autre « Avoir » qui représentent les questionnements de la fin de l’enfance. Après ça, nous avons vus Ste Anne et la Vierge de l’Epine, références à la mystique et à la métaphysique qui prolongent cette période de l’adolescence avec les trois interrogations classiques, d’où venons-nous ? Que faisons-nous ? Où allons-nous ? La statue suivante est le Maître Compagnon. Il évoque la voie empruntée par Robert Tatin : celle des constructeurs de cathédrales et de la quête de perfection.

La deuxième partie de l’allée est un hommage au monde de l’art du XIXème et du XXème siècles : André Breton, Le Douanier Rousseau, Gauguin, Seurat, Auguste Rodin, Léonor Fini, Alfred Jarry, Ubu Roi, Toulouse Lautrec, Valadon-Utrillo, Pablo Picasso et Jules Verne. Comme nous l’a expliqué notre guide, Robert Tatin créa ces statues, partagé entre créations artistiques et créations artisanales.

 

La porte des Géants

La porte des Géants

Sur l’incroyable « Porte des Géants », sont représentés les cinq grands peintres privilégiés de l’artiste. Vous pouvez voir sur la photo ci-dessous, les noms de : Rembrandt, Van Gogh, Léonard de Vinci, Goya et Delacroix.

La porte des Géants

 

La maison de Robert Tatin

Maison Robert Tatin

Nous avons visité l’intérieur de la jolie maison qui servit d’habitat à l’artiste. Il a vécu dedans les 21 dernières années de sa vie. Nous avons pu y découvrir son atelier, des œuvres de jeunesse ainsi que le mobilier qu’il a créé. Par contre, il est interdit de prendre des photos et de visiter l’étage de la maison. Donc, aucun aperçu ne sera disponible dans l’article.

Maison Robert Tatin

Maison Robert Tatin

Le jardin des méditations

Le jardin des méditations

La porte de sortie de la maison donne directement sur le « Jardin des méditations ». Autour du bassin, nous pouvons apercevoir les douze mois de l’année. J’ai tout de suite adoré ce lieu magique. Nous avons suivi le parcours suivant le sens de la rotation de la terre. Au nord, s’élève donc une statue haute de 6 m 50, appelée « Notre-Dame-Tout-Le-Monde ». Elle a pour but de créer un lien entre le ciel et la terre. Son socle plonge ses racines dans l’eau du bassin source de vie. À l’est, la « Porte du Soleil » fait face à la « Porte de la Lune » au soleil couchant. À travers cette course du temps, l’artiste nous rappelle le cycle de la vie en quête de sagesse. Ce joli cheminement nous invite vers les salles d’exposition à la découverte de la diversité technique de l’artiste. Comme de magnifiques toiles de peintures, céramiques, etc…

 Le jardin des méditations

 Le jardin des méditations

Le jardin des méditations

Le jardin des méditations

 

Le Champ de Sculptures

Pour finir cette superbe visite, nous avons fait un petit tour dans le « Champ de Sculptures ». Inauguré en 2003, les oeuvres sont pour la plupart offertes par des artistes ayant exposé dans la salle d’expositions temporaires. En voici un exemple :

– Les grandes orgues cosmiques aux déesses tutélaires – Peinture sur tubes PVC –

« Pour le musée Tatin j’ai composé une forme avec 21 fûts dréssés vers le ciel, communiant dans l’élévation, et reliant ainsi fondamentalement la terre à l’air. Peinture, volume et musique s’y confondent, pour peu que le vent de la Mayenne s’en mêle. »  Bernadette Nel

 

En poursuivant notre balade afin d’atteindre la sortie, nous avons pris trois, quartes dernières photos…  

 

Le champ de sculptures

Pour conclure le premier article de ce city-guide, voici une photo représentant la FONTAINE de la SOLIDARITÉ, créée en 2012, par l’artiste Mayennais Jean-Yves LEBRETON dit « LEB ». Qu’en pensez-vous ? 

Fontaine de la Solidarité

 

J’espère vous avoir permis de voyager et découvrir de jolies choses dans la Mayenne. Si vous voulez plus d’infos ou renseignements, n’hésitez surtout pas à me le demander.

 

Je vous dis donc à bientôt avec un deuxième article pour la suite de cette belle aventure 

5 Commentaires

  • Répondre
    Luna P
    8 septembre 2017 at 16:35

    OMGGGGG! vous avez du passer un super week-end, c’est surprenant ce musée. Il faut absolument que je visite cet endroit et puis votre nid douillet à l’air génial mais comment tu trouves toute ces jolies choses ? En tout cas merci pour toutes ces belles découvertes, j’ai trop hâte de lire la suite! 😀

    • Répondre
      Roz
      11 septembre 2017 at 16:03

      Ouiiii, je confirme, c’était super ce week-end. ^^
      Pour être franche, cette fois-ci, j’ai trouvé ça par pur hasard. En février, pour la St Valentin, nous sommes allées visiter la jolie Bretagne et sur la route du retour, j’ai vu une très belle affiche concernant la Mayenne avec une photo du musée Robert Tatin, du coup, j’ai montré l’affiche à mon homme, puis on s’est dit que serais notre prochain week-end ! 😀

      • Répondre
        Luna P
        18 septembre 2017 at 09:28

        Comme quoi le hasard fait bien les choses hihi 😀
        Mon homme à lu ton article, il est super emballer et à plusieurs questions à te poser, il me demande s’il peux t’envoyer un mail ?
        Nous voulions savoir aussi quand est ce que tu publieras la suite de ton carnet de voyage du Portugal, car nous y allons mi-octobre et on aimerais bien faire ton parcourt, enfin si ça ne te gène pas bien-sûr ? ^^

  • Répondre
    Alk
    7 septembre 2017 at 22:40

    Super ton article mon amour, les photos sont top, mais c’est mieux de voir tous ça en vrai, hâte de lire la suite…un autre….un autre…un autre.

    • Répondre
      Roz
      11 septembre 2017 at 16:12

      Merci chéri ! ♡
      Oui c’est vrai, c’est bien plus impressionnant en vrai.
      Ah, j’ai tellement hâte qu’on reparte en week-end… 🙂

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :